Toute l'actu en bref

On ne reprendra plus Niki Lauda à parier contre sa propre écurie.

Le président non-exécutif de Mercedes-AMG, qui pensait que les siens ne décrocheraient pas la pole position au Grand Prix de Chine samedi, a perdu les dix euros pariés avec le directeur exécutif Toto Wolff.

"Je pense qu'il était heureux de perdre ce pari. Même si, en général, Niki n'aime pas perdre de l'argent", s'est amusé Wolff, montrant à la presse présente sur le circuit de Shanghai le billet qu'il "dépensera ce soir". "Il a dû se dire: soit je gagne de l'argent, soit je suis heureux de cette pole. C'était gagnant-gagnant pour lui."

Plus tôt, Lauda avait confié à Sky Sports avoir donné Vettel favori pour la pole car celui-ci avait "l'air très rapide dans la voiture" et donnait l'impression que "tout allait bien". "Mais Lewis Hamilton, Dieu merci, a sorti un de ces tours dont il a le secret", a-t-il poursuivi.

ATS

 Toute l'actu en bref