Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Automobilisme - Vainqueur des qualifications du GP de Chine, Nico Rosberg a signé la première pole position depuis ses débuts en F1 en 2006.
Sur le circuit de Shanghai, le pilote allemand a également offert la première pole à Mercedes depuis celle de Juan Manuel Fangio au GP d'Italie en 1955.
La marque allemande avait abandonné la F1 cette année-là. Elle n'y était revenue avec une écurie complète qu'en 2010, quand elle avait repris l'écurie Brawn GP.
Pour compléter le triomphe de Mercedes, Michael Schumacher a pris la deuxième place. Le septuple champion du monde allemand n'a réussi que le troisième temps des qualifications. Mais il a profité de la sanction infligée au Britannique Lewis Hamilton, rétrogradé de cinq places pour avoir effectué un changement de boîte de vitesses non autorisé jeudi.
A noter que "Schumi" partira en première ligne sur le circuit où il avait remporté en 2006 sa 91e et dernière victoire en F1, avant de prendre une retraite de trois ans.
"C'est un moment très particulier pour l'ensemble de l'équipe. C'est fantastique", a déclaré Nico Rosberg, fils de Keke, champion du monde en 1982 sous nationalité finlandaise. Nico Rosberg n'avait figuré qu'une fois sur la première ligne d'un Grand Prix, en Malaisie, en 2010. Il a obtenu sa première pole à sa 111e tentative.
Comme il fallait une exception au triomphe allemand, Sebastian Vettel, double champion du monde en titre sur Red Bull, n'a pu faire mieux que le 11e temps. Il s'agit de sa pire performance en 42 courses depuis le GP du Brésil en 2009.
Comme pour Mercedes, la satisfaction est de mise chez Sauber. Le Japonais Kamui Kobayashi a pris la 3e place des qualifications. Son coéquipier mexicain Sergio Perez s'élancera, lui, en 8e position.
"Nous savions que nous étions capables de briller lors des qualifications. Cela me donne une grosse confiance pour la course", a commenté Kobayashi. "Je ne suis toutefois pas un rêveur. L'objectif reste d'emmagasiner le maximum de points", a ajouté le Japonais de l'écurie suisse.
Quant à Romain Grosjean (Lotus), il a réussi à se qualifier de justesse pour la dernière partie des qualifications (Q3). Satisfait de cette 10e place, le Franco-Genevois en est resté là, préférant économiser des pneus pour la course de dimanche.

ATS