Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Ferrari revit! Sebastian Vettel a remporté un GP de Hongrie très mouvementé. Le quadruple champion du monde allemand a devancé les Red Bull-Renault de Daniil Kvyat et Daniel Ricciardo.

Vettel a signé la 41e victoire de sa carrière, la deuxième en 2015 et sa première en Hongrie. Ferrari a même longtemps semblé en mesure de faire le doublé, mais un problème technique a ruiné la course de Kimi Raikkonen.

C'est la première fois de sa carrière que Kvyat monte sur le podium. Le jeune Russe a devancé Ricciardo, vainqueur ici même l'an passé. Les Red Bull ont certes un peu profité des circonstances, mais ces places d'honneur vont leur faire du bien.

Le départ a été crucial. Comme à Silverstone il y a trois semaines, les Mercedes n'ont pas réussi à exploiter l'avantage de partir en première ligne. Vettel (3e sur la grille) a bondi en tête devant Raikkonen (5e), Rosberg (2e) et Hamilton, auteur de la pole. Le Britannique sortait de la route dès le 1er tour en tentant de dépasser son coéquipier et rival, et il se retouvait 10e au terme de la boucle initiale.

La course rebondissait au 43e tour avec l'accident spectaculaire de Nico Hülkenberg (Force India-Mercedes), dont l'aileron avant cassait en pleine ligne droite. La safety car était logiquement envoyée en piste. Au nouveau départ, Hamilton commettait une nouvelle erreur en touchant Ricciardo. Il endommageait son aileron avant, qu'il devait changer, et écopait aussi d'un drive through.

Les émotions n'étaient pas terminées: au 69e tour, Ricciardo, alors 3e, accrochait Rosberg (2e), qui crevait: les deux hommes devaient s'arrêter aux stands. Cela faisait l'affaire d'Hamilton, qui ainsi terminait 6e alors que son rival Rosberg devait se contenter de la 8e place. Au championnat, le Britannique compte 202 points contre 181 pour l'Allemand. Vettel est troisième avec 160 points.

Marcus Ericsson a terminé 10e et inscrit ainsi un point pour l'écurie suisse Sauber-Ferrari. Le Suédois a fini juste devant son coéquipier Felipe Nasr.

ATS