Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

C'est pratiquement à domicile que Valentino Rossi s'apprête à défendre dimanche sa première place dimanche au championnat du monde de MotoGP.

Valentino Rossi, qui a repris seul les commandes du championnat du monde après sa victoire en Grande-Bretagne fin août, aura l'occasion d'accroître encore son avance lors du Grand Prix de Saint-Marin qui se dispute à dix kilomètres de son domicile. Mais la lutte promet d'être acharnée avec son coéquipier chez Yamaha Jorge Lorenzo.

"Certes il y aura une grosse pression sur moi de la part des supporters, des amis et de la famille mais Misano est un circuit que j'adore", a annoncé le nonuple champion du monde, vainqueur à trois reprises sur ce court tracé sinueux implanté à quelques encablures de la mer Adriatique.

Le principal et dorénavant seul adversaire de l'Italien pour le titre, Jorge Lorenzo, peut également se targuer de trois victoires à Misano. Un circuit qui réussit particulièrement à Yamaha puisque la marque aux trois diapasons a remporté, grâce à ces deux pilotes, six des huit éditions disputées jusqu'à présent. "A Silverstone, la pluie m'a empêché de monter sur le podium mais douze points de retard, cela se rattrape lorsqu'il reste six courses avant la fin du championnat", a estimé l'Espagnol.

En Angleterre, le podium du MotoGP a été à 100% italien, une rareté vu l'omniprésence des pilotes ibères. Au GP de Grande-Bretagne, le champion du monde en titre, Marc Marquez, a une nouvelle fois chuté cette saison et est désormais relégué à 77 points de Rossi. La marche paraît un peu haute à franchir, même pour le surdoué catalan.

ATS