Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La hiérarchie a été bousculée lors des qualifications du GP de Singapour. Sebastian Vettel (Ferrari) s'est hissé en pole position, alors que les Mercedes ont été nettement battues.

Sebastian Vettel a décroché la première pole position de la Scuderia depuis plus de trois ans. C'est aussi la 46e pole du quadruple champion du monde allemand. En 1'43''885, Vettel a devancé Daniel Ricciardo (Red Bull-Renault/1'44''428). Leurs coéquipiers respectifs, Kimi Raikkonen et Daniil Kvyat, se partageront la deuxième ligne.

La série de Mercedes, qui avait conquis la pole position lors des 23 dernières courses, a ainsi pris fin sur le circuit urbain de la ville-Etat. La marque allemande échoue donc à une unité du record détenu par Williams, en pole lors de 24 Grands Prix entre la France 1992 et le Japon 1993.

Hamilton n'a pour sa part pas réussi à obtenir une 8e pole de suite, ce qui l'aurait fait rejoindre au palmarès son idole de jeunesse Ayrton Senna. Lewis Hamilton, parti de la première place jusqu'ici onze fois sur douze cette saison, a dû se contenter du 5e temps et Nico Rosberg du 6e. Les Flèches d'argent n'ont jamais semblé dans le coup, accusant des problèmes à exploiter au mieux leurs pneus.

Les qualifications ont été décevantes pour les Sauber-Ferrari. Tans Felipe Nasr (16e) que Marcus Ericsson (17e) n'ont pas réussi à se hisser en Q2. Les modifications apportées sur leurs voitures ne semblent donc pas encore avoir porté leurs fruits.

ATS