Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Sebastian Vettel (Ferrari) a remporté le GP de Singapour, qu'il a mené d'un bout à l'autre. Leader du championnat, Lewis Hamilton (Mercedes) a dû abandonner pour la première fois en 2015.

Parti de la pole position, Vettel s'est imposé de main de maître dans une course marquée par deux interventions de la voiture de sécurité. Le quadruple champion du monde allemand a signé son troisième succès de la saison, et le 42e de sa carrière. Après une année 2014 catastrophique, Ferrari revient ainsi bien en forme.

Vettel, en tête du 1er au 61e tour, a devancé Daniel Ricciardo (Red Bull-Renault) et Kimi Raikkonen (Ferrari). C'est la quatrième fois que l'Allemand gagne à Singapour après 2011, 2012 et 2013.

Pour la première fois en 2015, Lewis Hamilton (Mercedes) a été contraint à l'abandon, en raison d'un problème technique. Il reste cependant leader du championnat avec 41 points d'avance sur son coéquipier Nico Rosberg, 4e de la course, et 49 sur Vettel.

Felipe Nasr a offert un point à l'écurie Sauber-Ferrari en prenant la 10e place. Marcus Ericsson a fini 11e.

ATS