Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

De nouvelles élections législatives vont avoir lieu en Grèce, a annoncé la présidence grecque. Les discussions entre partis politiques sur la constitution d'un gouvernement de coalition ont échoué mardi.

Un gouvernement chargé des affaires courantes sera lui nommé mercredi, a précisé un porte-parole de la présidence. Selon les médias grecs, la date la plus probable du nouveau scrutin est le 17 juin, soit dans un délai d'un mois après la dissolution de la chambre issue des législatives du 6 mai, prévue jeudi, quand elle se réunira pour la première fois.

Selon des sondages cette semaine, le Syriza, parti de la gauche radicale, arriverait en tête aux prochaines élections, avec un programme combinant rejet du memorandum et maintien du pays dans l'euro, ce qui a jusque là été rejeté comme inacceptable par les partenaires de la Grèce dans la zone euro.

Aucun accord

Un peu plus tôt, Panos Kammenos, chef de file des Grecs indépendants (GI, droite), avait indiqué qu'aucun accord n'avait été trouvé lors de la réunion au palais présidentiel à Athènes.

Plus d'une semaine après les élections législatives du 6 mai qui n'ont pas permis de dégager de majorité, les chefs de files de tous les partis représentés au parlement, à l'exception de la formation d'extrême droite Aube dorée, avaient été convoqués mardi au palais présidentiel pour tenter de sortir le pays de l'impasse.

ATS