Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La troïka (UE, FMI et BCE) a donné mardi son feu vert au déblocage, prévu "début novembre", d'une nouvelle tranche du prêt consenti au pays en mai 2010. Celle-ci est vitale pour lui éviter la cessation de paiement.

Dans un communiqué, cette délégation tripartite annonce être "parvenue à un accord avec les autorités sur la politique budgétaire et économique requise pour ramener le programme économique sur les rails". Une fois ces conclusions approuvées par la zone euro et le FMI, "la tranche de 8 milliards sera disponible, le plus probablement début novembre", ajoute le texte.

Sans cette enveloppe de huit milliards d'euros, l'Etat grec pourrait être à court de liquidités dès la mi-novembre et se retrouver en situation de défaut de paiement, un risque majeur pour l'ensemble de la zone euro.

Sommet de l'UE reporté

La Grèce avait annoncé lundi déjà avoir achevé ses consultations avec les inspecteurs de l'Union européenne, du Fonds monétaire international et de la Banque centrale européenne. Ces discussions avaient pour but le déblocage de cette tranche d'aide.

Le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, a en outre annoncé que le sommet des chefs d'Etat et de gouvernement, initialement prévu le 17 octobre, serait repoussé au 23. Cette décision doit notamment permettre aux participants de disposer de nouveaux éléments sur la situation en Grèce.

ATS