Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Athènes - Plusieurs corps de métiers ont entamé des grèves contre l'austérité imposée pour réduire l'énorme déficit public grec. Cette mesure a provoqué des perturbations dans les secteurs de la justice, des hôpitaux publics et au port du Pirée.
Les syndicats des mécaniciens et employés maritimes proches du parti communiste (KKE) ont bloqué dans la matinée les ferries en partance pour les îles des Cyclades (centre de la mer Egée) et du golfe Saronique (sud d'Athènes), ce qui a entraîné des incidents avec des passagers, a indiqué l'agence de presse nationale ANA.
Les grévistes protestent contre la rigueur et l'austérité imposées par le gouvernement socialiste pour faire face à la crise financière. Leur grève a été déclaré illégale, mais les syndicalistes ont maintenu leur mouvement.
Pour résorber son déficit public, chiffré à 12,9 % du PIB en 2009, le gouvernement a pris des mesures draconiennes, réduisant notamment les salaires des fonctionnaires.
Les fonctionnaires de justice ont entamé une grève de 48 heures pour réclamer des embauches et des hausses de salaires.
Les médecins des hôpitaux publics d'Athènes et du Pirée ont aussi débuté une grève de 48 heures, protestant contre la baisse de 20 à 30 % des subventions publiques. Les hôpitaux et services d'urgence fonctionneront avec un personnel d'astreinte.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS