Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un octogénaire est décédé en Grèce de fièvre hémorragique causée par la dengue. Ce décès marque la réapparition dans le pays, après 85 ans, de cette maladie virale transmise par des moustiques.

L'homme, originaire d'Agrinio, dans l'ouest du pays, est décédé le 30 août à l'hôpital de Patras, dans le nord du Péloponnèse, a précisé mardi le Centre de contrôle et de prévention des maladies (KEELPNO) dans un communiqué.

La dengue "avait été éradiquée depuis la dernière épidémie connue de cette maladie en 1927-28". Mais depuis 2003, les autorités sanitaires avaient noté l'apparition dans le pays du moustique tigre, considéré comme porteur potentiel du virus, ajoute le KEELPNO.

Cas isolés

Cet insecte tropical a colonisé environ vingt pays européens en une douzaine d'années, principalement sur le pourtour méditerranéen, mais aussi une partie de l'Allemagne, de la Belgique et des Pays-Bas. Le KEELPNO a indiqué qu'il allait dépêcher une équipe dans la région d'Agrinio pour examiner notamment la nécessité d'épandages d'insecticides.

Des cas isolés d'infection autochtone à la dengue, potentiellement mortelle sans sa forme la plus sévère, ont été signalés ces dernières années en France et Croatie.

Le Keelpno avait aussi lancé en juillet une alerte au virus du Nil occidental, également transmis par les moustiques, après plusieurs cas d'infection signalés dans dans la banlieue d'Athènes, rappelant à l'occasion les mesures de prévention, dont l'usage d'insecticides et la limitation de l'arrosage pour éviter la stagnation d'eaux.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS