Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Chargé lundi par le président grec de former un nouveau gouvernement, le chef du parti conservateur Nouvelle Démocratie (ND) Antonis Samaras a annoncé en début de soirée renoncer à ce mandat. La tâche va désormais revenir à Alexis Tsipras, chef de file du parti Syriza (coalition de la gauche radicale).

"J'ai fait ce que j'ai pu pour obtenir un résultat, mais c'était impossible", a déclaré M. Samaras dans une interview télévisée après une journée de rencontres séparées avec les chefs des autres partis. "J'en ai informé le président (Carolos Papoulias) et lui ai restitué mon mandat" a ajouté le chef de La Nouvelle Démocratie.

M. Samaras a été éconduit par le parti Syriza, arrivé en deuxième position aux élections, ainsi que par le petit parti Dimar (Gauche démocratique GD), tandis que le Parti communiste et le parti des Grecs indépendants, n'ont même pas accepté de le rencontrer.

Le Pasok, arrivé en troisième position aux élections et qui faisait partie de la coalition sortante, a accepté de coopérer, mais à la seule condition que les autres partis de gauche l'acceptent.

Le président Karolos Papoulias avait chargé lundi Antonis Samaras de former un gouvernement d'union nationale et lui avait donné trois jours pour remplir cette tâche. M. Samaras a accepté, mais avait d'emblée écarté le parti d'extrême-droite Aube dorée.

Nouvelle tentative

Le chef de Syriza, Alexis Tsipras, sera convoqué par le président Papoulias mardi à 13h00 et disposera également de trois jours pour former un gouvernement. Alexis Tsipras a déclaré qu'il essaierait de former une coalition de gauche afin de rejeter les "mesures barbares" liées à l'accord sur le remboursement de la dette.

"Nous allons épuiser toutes les possibilités pour parvenir à un accord, en priorité avec les forces de gauche", a-t-il déclaré lundi. Les partis anti-austérité totalisent 151 sièges au parlement, mais il semble quasiment impossible qu'ils parviennent à s'entendre.

ATS