Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Athènes - Le violent incendie de forêt qui a éclaté samedi au nord-est d'Athènes et a brûlé plus de 800 hectares de forêt et de maquis a été circonscrit dimanche matin, ont indiqué les pompiers. Des enquêtes ont été ouvertes pour déterminer les causes du sinistre.
Le feu a brûlé toute la nuit dans des régions difficiles d'accès près de Varnava et de Microhori approchant des habitations protégées par les pompiers et les habitants.
Dans la matinée, quatre avions et trois hélicoptères ont entrepris de circonscrire l'incendie. "Il n'y avait plus de fronts actifs en fin de matinée et les pompiers s'attachaient à éteindre de petits foyers", a précisé le service des sapeurs pompiers.
Sur le terrain, 328 pompiers et 61 véhicules, épaulés par 122 soldats et une quarantaine de camions-citernes, ont participé à la lutte contre le sinistre.
Enquête ouverteLes pompiers ont ouvert une enquête pour déterminer l'origine de l'incendie. Ils examinent notamment une station électrique qui aurait pu jouer un rôle dans le départ du feu.
Le procureur du parquet d'Athènes a par ailleurs ouvert une enquête préliminaire pour déterminer d'éventuelles négligences ou intentions volontaires responsables de l'incendie.
Le service des sapeurs-pompiers restait dimanche en état d'alerte générale en Attique (la région d'Athènes) et sur l'île d'Eubée, placés en alerte orange par la protection civile.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS