Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des centaines de pompiers combattaient dimanche des incendies de maquis attisés par des vents violents dans une zone rurale au sud d'Athènes. Avec plus de 300 hommes et une centaine de véhicules, quatre avions et deux hélicoptères, les pompiers concentraient en milieu de journée leurs forces sur deux fronts autour d'Athènes.

Le brasier a jusqu'à présent détruit plusieurs villas et résidences secondaires inhabitées et faisant trois blessés parmi les pompiers.

Renforts italiens

Deux avions italiens sont arrivés en renfort dans la matinée, tandis que les autorités grecques attendaient toujours de la Croatie et de la France qu'elles répondent à leur demande de soutien aérien formulée dans la nuit, a indiqué la cellule des pompiers.

Un nouveau front s'est déclaré dimanche en fin de matinée autour de la bourgade agricole de Koropi, brûlant maquis et forêts, mais sans menacer d'habitations dans l'immédiat.

Quatre personnes arrêtées

L'autre, le plus préoccupant avec des reprises permanentes attisées par des vents soufflant jusqu'à 70km/h, était parti samedi de la localité de Keratea, dans la grande banlieue balnéaire du sud.

Quatre personnes ont été arrêtés, accusées d'avoir provoqué ce sinistre par négligence en menant des travaux de soudure en dépit des consignes de la protection civile. Ils devaient être présentés au procureur dimanche.

ATS