Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Selon la télévision publique grecque ERT, la sévérité de la peine vise à dissuader les trafiquants de migrants, nombreux sur les côtes grecques et turques de la mer Egée (image symbolique).

KEYSTONE/AP/PETROS GIANNAKOURIS

(sda-ats)

Un passeur grec, qui avait facilité à plusieurs reprises le passage de migrants, a été condamné à 103 ans de réclusion, ont rapporté dimanche des médias. Selon la télévision publique ERT, la sévérité de la peine vise à dissuader les trafiquants de migrants.

Ce jugement a été rendu par la cour d'appel des îles du Dodécannèse (sud-est de la Grèce). Le condamné, âgé de 63 ans, avait été arrêté le 30 juin 2015 à bord d'un yacht où se trouvaient 47 personnes dont 14 enfants, après une course-poursuite avec des gardes-côtes de l'île de Tilos en Dodécannèse. Ces derniers avaient dû tirer de coups de feu pour immobiliser son embarcation.

Le passeur avait auparavant réussi à débarquer un autre groupe de migrants sur Tilos. Selon les médias, il avait été poursuivi dans le passé pour trafic d'êtres humains, et était impliqué dans une affaire de faux documents et de naufrage provoqué.

Plus de 800'000 migrants sont arrivés sur les îles grecques en provenance des côtes turques en 2015, dont une grande majorité de Syriens fuyant la guerre qui ont réussi à gagner d'autres pays européens.

ATS