Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un bureau du parti néonazi grec Aube Dorée a été endommagé lundi par un incendie criminel à Athènes. Cet incident survient au lendemain du meurtre xénophobe d'un jeune Irakien dans le centre de la capitale, a indiqué une source policière.

Des inconnus ont mis le feu à du liquide inflammable devant la porte du local. Ce modus operandi évoque celui de dizaines d'actions anti-establishment commises ces dernières années à Athènes et imputées par la police à la mouvance anarchiste, a précisé la même source.

Situés au quatrième étage d'un immeuble du quartier de Pangrati, les lieux étaient vides au moment de l'attaque.

Formation la plus extrémiste d'Europe

Dans un communiqué, Aube Dorée, qui vient d'entrer au Parlement avec 7% des voix aux législatives de juin, a proclamé sa détermination à poursuivre "le Combat National (...) jusqu'à ce que la Grèce appartienne de nouveau aux Grecs".

La police privilégie la piste de représailles après l'assassinat dimanche dans le centre d'Athènes d'un jeune Irakien. Il a été poignardé à mort par cinq motards chassant les étrangers qui étaient toujours recherchés par la police lundi.

En l'absence jusque-là de condamnation par la justice, Aube Dorée est suspectée d'être à l'origine d'une vague de violence xénophobe qui a déferlé ces derniers mois en Grèce, sur fond d'impunité de fait des auteurs et de rhétorique gouvernementale anti-migrants.

En juillet, le Commissaire européen aux droits de l'Homme Nils Muiznieks a appelé Athènes à examiner la légalité de cette formation, la jugeant "plus ouvertement extrémiste et nazie dans ses opinions que n'importe quel autre parti en Europe".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS