Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le taux de grévistes mercredi en matinée (14,46%) était le plus bas depuis le début du mouvement en avril. Mais il concernait toujours plus de la moitié (53%) des conducteurs, selon les chiffres transmis par la direction de l'entreprise (archives).

KEYSTONE/AP/MICHEL EULER

(sda-ats)

La SNCF prévoit un retour progressif du trafic à la normale jeudi, à l'issue du huitième épisode de deux jours de grève contre la réforme ferroviaire. Elle a toutefois averti que des perturbations pourront subsister en début de matinée.

L'entreprise annonce un trafic "quasi normal" pour les TGV et les trains internationaux, et normal pour les lignes Transilien en Ile-de-France. En régions, neuf trains sur dix sont prévus pour les TER.

Quant aux Intercités, globalement, quatre trains de jour sur cinq circuleront, mais aucun la nuit. La SNCF précise que le trafic Intercités sera normal "à l'exception" des lignes Bordeaux-Marseille (trois trains sur sept), Toulouse-Hendaye (trois trains sur quatre), Paris-Rouen-Le Havre (deux trains sur trois) et Paris-Caen-Cherbourg (deux trains sur trois).

Le taux de grévistes mercredi en matinée (14,46%) était le plus bas depuis le début du mouvement en avril. Mais il concernait toujours plus de la moitié (53%) des conducteurs, selon les chiffres transmis par la direction de l'entreprise.

"Vote-action"

Le prochain épisode de deux jours de grève sur cinq à la SNCF doit débuter samedi soir. Une journée "sans cheminots" est envisagée lundi.

L'intersyndicale (CGT, Unsa, SUD et CFDT) de la SNCF a décidé mercredi d'organiser un "vote-action" pour demander aux cheminots s'ils sont "pour ou contre" la réforme de la SNCF, a annoncé à la presse Laurent Brun (CGT-cheminots). Cette consultation sera organisée "du 14 au 21 mai" et "selon des modalités sur lesquelles nous sommes en train de travailler", a ajouté M. Brun à l'issue d'une réunion de l'intersyndicale au siège de la CGT à Montreuil.

"Etes-vous pour ou contre le pacte ferroviaire porté par le gouvernement ?": telle sera la question posée lors de cette consultation. Les syndicats vont également demander au Premier ministre Édouard Philippe d'organiser "une table ronde" sur son projet de réforme "au début de la semaine prochaine", a indiqué M. Brun.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS