Navigation

Grève: retour à la normale du trafic SNCF en France et en Suisse

Ce contenu a été publié le 22 juin 2014 - 20:04
(Keystone-ATS)

Le trafic SNCF était quasi normal sur les grandes lignes dimanche en France. Concernant la Suisse, les trains ont redémarré samedi entre Genève et le sud de la France. Seul un aller-retour a été supprimé sur l'axe Paris-Genève et un autre sur la ligne Genève-Méditerranée.

Lundi, le trafic devait être fluide sur l'ensemble du réseau, avec des "perturbations résiduelles sur le Transilien" où la SNCF prévoit quatre trains (RER) sur cinq aux heures de pointe, a précisé la SNCF.

La majorité des assemblées générales de cheminots grévistes avait voté la reprise du travail dès vendredi, alors que les députés avaient fini, la veille, d'examiner le texte de la réforme ferroviaire, à l'origine de cette grève.

Le reflux s'est poursuivi samedi, avec Strasbourg et Belfort où les cheminots ont décidé à leur tour la reprise du travail. Et dimanche, les cheminots grévistes du dépôt de St-Pierre-des-Corps, près de Tours, autre noyau dur en dehors de la région parisienne et de l'Alsace, ont voté la reprise du travail.

Cette grève des cheminots, dont le coût est évalué à "plus de 160 millions d'euros" par la SNCF, est la plus longue depuis 2010.

Sauver les festivals

En ce qui concerne les intermittents, le gouvernement français a multiplié ce week-end les appels à leur endroit, face à la menace d'une annulation des festivals d'été. Il les a assurés de son soutien au secteur de la culture, alors que doit s'ouvrir mardi la concertation promise.

"Il est temps de se mettre autour de la table et de ne pas faire peser de menace sur les festivals", a lancé Manuel Valls dimanche lors d'un déplacement dans l'Aude.

Le Premier ministre a défendu la culture "que nous devons savoir soutenir, protéger, car elle est belle, elle est exceptionnelle". "Cela passe, bien sûr, par le soutien aux artistes, aux créateurs, aux interprètes, aux techniciens", a-t-il assuré.

Grève reconduite

Le gouvernement tente de déminer le conflit, à l'approche des grands festivals de l'été. La CGT-Spectacle a en effet reconduit vendredi son préavis de grève pour juillet et appelé à une "grève massive" le 4, jour de l'ouverture du festival d'Avignon.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article