Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Paris - Opposés à un projet européen de fusion du contrôle aérien, les aiguilleurs du ciel français ont lancé une grève de mardi soir à jeudi matin, la troisième depuis le début de l'année. Le mouvement devrait se traduire par de fortes perturbations.
Les désordres doivent commencer mardi entre 19h00 et 20h00 et aller croissants: 20% des vols seront annulés mercredi à Roissy, 50% à Orly et l'ensemble des aéroports français devraient être touchés. La situation devrait revenir à la normale jeudi.
Air France assurera "100% de ses vols long-courriers, 80% de ses vols court et moyen-courriers à Paris-Charles de Gaulle et 50% de ses vols court et moyen-courriers à Paris-Orly".
Le secrétaire d'Etat aux Transports, Dominique Bussereau, a jugé que la grève dans le contrôle aérien était "en période de vacances scolaires tout à fait inadaptée et inappropriée", tout en soulignant que les contrôleurs aériens exercent un "métier difficile".
Pour Martial Duqueyroix (CGC), "il est scandaleux d'accuser les syndicats alors que nous avons tout fait pour éviter la grève".
Par ailleurs, la menace d'une nouvelle grève au sein de British Airways a ressurgi. Le personnel navigant a rejeté une proposition de compromis émanant de la direction.
Celle-ci visait à régler un conflit social qui a perturbé l'activité de la compagnie à de multiples reprises depuis le début de l'année.
Le syndicat, qui n'avait pas donné de consigne de vote, n'a pas encore décidé s'il allait organiser une nouvelle grève.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS