Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le diamantaire genevois avait été surpris chez lui par trois individus armés et a été obligé de se rendre avec eux dans les locaux de sa société (photo d'illustration).

KEYSTONE/EPA/STR

(sda-ats)

La police genevoise tient un suspect dans son enquête sur le braquage d'un diamantaire, commis en mars 2017, à Genève. L'homme qui l'intéresse est un double national franco-algérien. Il est âgé de 30 ans et se trouve actuellement sous les verrous en Algérie.

Le Ministère public genevois a délivré une commission rogatoire en Algérie en vue d'entendre le prévenu, a indiqué mercredi à l'ats le porte-parole du pouvoir judiciaire Henri Della Casa, confirmant une information de la Tribune de Genève. Il a aussi émis un mandat d'arrêt international visant les auteurs présumés du braquage.

Le suspect a été identifié grâce à une vidéo postée sur Youtube, faite à partir d'images de vidéo-surveillance prises lors de l'agression du diamantaire. Cette vidéo avait été réalisée par des experts belges. Jamais encore, Genève n'avait recouru à un tel procédé pour lancer un appel à témoins.

Menacé par trois malfrats

Le diamantaire avait été surpris à son domicile par trois individus armés. Il avait été menacé et contraint de se rendre avec les malfaiteurs dans les locaux de sa société du centre-ville de Genève. Sur place, les braqueurs s'étaient emparés d'un lot important de diamants de sertissage et de pierres taillées.

Selon la Tribune de Genève, le butin se montrait à 15 millions d'euros. Les trois malfaiteurs s'exprimaient en français et en arabe. Les assureurs du diamantaire s'étaient engagés à verser "une forte récompense" à toute personne susceptible de fournir des renseignements pouvant mener à la récupération des pierres volées.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS