Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

VTT - Alexandre Moos ne pouvait pas rêver de plus beaux adieux avec le Grand Raid. Pour sa dernière participation, le Valaisan de 39 ans s'est imposé une deuxième fois entre Verbier et Grimentz.
Déjà vainqueur en 2009, le vététiste de BMC a bouclé les 125 km (5025 m de dénivelé) en 6h13'02. Il a devancé de 19 secondes le tenant du titre, l'Argovien Urs Huber. Malgré une chute à environ 40 km de l'arrivée, qui lui a valu des éraflures aux jambes et aux bras, Huber n'a jamais désarmé. Lors de la descente du Pas de Lona, le "toit" du Grand Raid (2787 m), le coureur de Jonen est ainsi parvenu à réduire son retard de 2 minutes à moins de vingt secondes.
Cela n'a toutefois pas suffi pour priver Moos d'un nouveau triomphe sur ses terres. "Quelle bagarre !", a lâché le Miégeois à l'issue de la course. "Cette victoire a été beaucoup plus difficile à décrocher que celle de 2009. Ce n'est qu'à 300 m de l'arrivée que j'ai su que j'allais gagner", a raconté l'ancien professionnel sur route, dont le prochain grand objectif sera le championnat du monde de marathon en octobre à Ornans (Fr).
Preuve de la suprématie de Moos et Huber, le Zurichois Konny Looser a terminé au 3e rang à près d'un quart d'heure. Au pied du podium, le Neuchâtelois Jérémy Huguenin a perdu plus de vingt minutes sur le vainqueur.
Chez les dames, la victoire est revenue à la Zougoise Jane Nüssli. Sa dauphine, la Vaudoise Valérie Randin, a terminé à 33 minutes.
A noter finalement que 2731 personnes ont participé aux différentes épreuves de cette 23e édition du Grand Raid.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS