Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'extension de la Tate Modern, célèbre musée d'art contemporain londonien, ouvrira ses portes le 17 juin 2016. Le nouveau bâtiment signé Jacques Herzog et Pierre de Meuron permettra d'agrandir de 60% la surface d'exposition.

Les deux architectes suisses avaient déjà conçu la transformation du bâtiment principal. Le nouveau bâtiment prend la forme d'une pyramide torsadée haute de près de 70 mètres.

Cette tour est actuellement en pleine construction, juste derrière l'ancienne centrale électrique transformée en musée en 2000 et au-dessus des "Tanks", les ex-cuves de pétrole reconverties en espace d'exposition et ouvertes au public en 2012.

"Avec 60% d'espace d'exposition en plus, la galerie la plus populaire du monde exposera maintenant plus de 250 artistes provenant de 50 pays", a expliqué la Tate Modern mardi dans un communiqué. "Elle révélera comment l'art a évolué, des studios où est né le modernisme jusqu'aux projets live, interactifs et socialement engagés observés dans le monde aujourd'hui", a ajouté le musée.

A l'étroit

Le coût final de cette extension se montera à 260 millions de livres (389 millions de francs), soit 45 millions de plus qu'initialement prévu, notamment à cause de rénovations dans le bâtiment principal. La Tate a indiqué mardi qu'il lui restait encore 30 millions de livres à lever.

Le musée d'art contemporain, qui a reçu un record de 5,7 millions de visiteurs en 2014/2015, est depuis longtemps à l'étroit dans un lieu conçu pour deux millions de visiteurs annuels. L'ensemble du groupe Tate (Tate Britain, Tate Modern, Tate St Ives, Tate Liverpool) a quant à lui accueilli 7,9 millions de visiteurs en 2014/2015.

ATS