Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un étudiant britannique en programmation informatique a été condamné, vendredi en Angleterre, à huit mois de prison pour avoir piraté le géant des réseaux sociaux Facebook. Cette affaire avait déclenché une enquête du FBI.

Un jeune homme de 26 ans a reconnu avoir piraté Facebook entre avril et mai 2011 depuis la maison de ses parents à York, dans le nord de l'Angleterre. Il a expliqué qu'il entendait ainsi démontrer les faiblesses du système de sécurité du site.

Il a affirmé qu'il avait auparavant fait de même avec le portail internet de Yahoo! et avait ensuite prévenu la société pour les informer des défauts de leur site.

Espionnage industriel

Le procureur, Sandip Patel, a rejeté les allégations du jeune homme, n'acceptant pas que le piratage de Facebook "ne soit autre chose que malveillant".

L'étudiant aurait pu détruire "toute l'entreprise" Facebook et avait fait craindre à un espionnage industriel.

Facebook a dépensé 200'000 dollars pour élucider l'affaire, qui avait donné lieu à une enquête "concertée, longue et chère" de la part de la police fédérale américaine et des autorités britanniques, selon M. Patel.

ATS