Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Cinq employés du "Sun", un policier, un militaire et une employée du ministère de la Défense ont été arrêtés samedi au Royaume-Uni. Ces arrestations ont eu lieu dans le cadre d'une enquête sur des pots-de-vin versés à la police et à l'administration, en marge du scandale des écoutes.

Cinq hommes de 45 à 68 ans, soupçonnés notamment de corruption, ont été interpellés à leur domicile à Londres et dans des comtés voisins, a indiqué Scotland Yard, sans préciser leur identité. Un officier de police de 39 ans, une employée du ministère de la Défense du même âge et un militaire de 36 ans ont aussi été arrêtés.

Hauts placés

News Corporation, le groupe de Rupert Murdoch auquel appartient le tabloïd "The Sun", a précisé que cinq de ces huit personnes étaient des "employés du journal". Selon la chaîne Sky News, il s'agirait de cinq membres haut placés de la rédaction du journal, dont un rédacteur en chef adjoint et le chef du reportage.

Le ministère de la Défense s'est refusé à tout commentaire "sur des investigations en cours". La police, qui enquête sur des "paiements illégaux à des policiers et à des membres de l'administration" par des journalistes en échange d'informations, a perquisitionné leur domicile et leur bureau.

Enquêtes parallèles

Les enquêteurs ont agi sur la base d'éléments fournis notamment par News Corporation. Fin janvier, la police avait déjà arrêté quatre journalistes ou ex-journalistes du "Sun" et un policier, dans le cadre de cette enquête.

Le "Sun" est le quotidien le plus vendu au Royaume-Uni. Ce tabloïd appartient au groupe du magnat des médias Rupert Murdoch, au même titre que le News of the World (NoW), fermé précipitamment cet été après avoir été accusé d'avoir pratiqué des écoutes téléphoniques pendant des années.

ATS