Navigation

Grande-Bretagne: un poster de Rihanna jugé sexuellement suggestif

Ce contenu a été publié le 04 juin 2014 - 03:34
(Keystone-ATS)

L'affiche de promotion du parfum de Rihanna, "Rogue", a été jugée mercredi "sexuellement suggestive" par l'autorité de régulation de la publicité du Royaume-Uni. Elle demande qu'elle soit dorénavant exposée loin de la vue des enfants.

Sur le poster, la chanteuse originaire de la Barbade est photographiée de profil, assise par terre, les jambes en l'air reposant sur une bouteille géante de son parfum. Elle apparaît vêtue d'une culotte et de talons aiguilles, bras croisés sur sa poitrine. L'on peut apercevoir un tatouage sur son buste, sous son bras gauche, et un autre sur sa cheville droite.

"Bien que nous ne considérions pas que l'image est ouvertement sexuelle, nous avons estimé que la pose de Rihanna, avec ses jambes en l'air, était provocatrice", écrit l'autorité britannique de surveillance de la publicité (ASA), qui a reçu une plainte.

"Pour cette raison et le fait que Rihanna semble être nue à l'exception de ses talons hauts, nous avons conclu que la publicité était sexuellement suggestive et aurait dû être soumise à une restriction de placement afin de réduire les possibilités qu'elle soit vue par les enfants", ajoute-t-elle.

Cantona autorisé

L'autorité a également estimé qu'il était "peu probable" que cette publicité "soit humiliante pour les femmes", affirmant que l'expression du visage de la chanteuse montrait "de la défiance plutôt que de la vulnérabilité".

Une campagne de publicité pour la bière 1664 de Kronenbourg, dans laquelle apparaît Eric Cantona, interdite en février, a en revanche été autorisée par l'ASA. L'autorité de surveillance avait jugé que la publicité insinuait à tort que la bière était brassée en France.

Même si la bière est brassée au Royaume-Uni, l'ASA estime qu'il était "acceptable" de décrire la bière comme "une bière française" du fait de son histoire, de l'origine de sa recette, du type de houblon et de levure utilisés et de la nationalité de son propriétaire.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.