Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Dimanche historique pour le football suisse: l'un des siens, Granit Xhaka, a porté le brassard de capitaine d'Arsenal pour la dernière d'Arsène Wenger à Old Trafford.

Trois jours après avoir livré une performance de choix contre l'Atlético Madrid en demi-finale aller de la Ligue Europa, Granit Xhaka s'est montré digne de l'honneur qui lui a été fait. Le Bâlois a, en effet, une fois été brillant malgré la défaite 2-1 concédée sur une réussite de la tête de Marouane Fellaini dans le temps additionnel. Il a, en effet, été à l'origine de l'égalisation de Henrikh Mkhitaryan à la 51e minute. Il avait entamé la rencontre sur un duel musclé avec son ancien coéquipier Alexis Sanchez, Comme pour signifier au Chilien qu'il était devenu le "boss" après son départ cet hiver à Old Trafford.

Longtemps critiqué, Granit Xhaka est en passe de faire taire ses détracteurs en cette fin de saison. Sa nomination comme capitaine ne doit rien au hasard. Elle récompense l'investissement total d'un homme qui est devenu le dépositaire du jeu des Gunners. Et qui doit mener les siens à l'exploit ce jeudi à Madrid lors du match retour contre l'Atlético après le 1-1 de l'aller.

Ce jeudi. Arsenal est condamné à réussir l'impossible pour avoir encore une chance de disputer la saison prochaine la Ligue des Champions. Avec six défaites cette année en six matches à l'extérieur, le parcours en Premier League d'Arsenal et de Granit Xhaka demeure, il ne faut pas l'oublier, bien médiocre, tout simplement indigne de leur rang.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS