Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Football - Un mois et demi après être sorti de sa retraite pour reprendre du service à Grasshopper, le milieu de terrain Johann Vogel jette l'éponge.
Il a vidé son casier au centre d'entraînement à Niederhasli. "Je n'avais plus de plaisir et je n'ai pas pu réaliser ce que je voulais", dit-il dans une interview au "Blick".
Le come-back de l'ancien international aux 94 sélections, âgé de 35 ans, aura été marqué par trois défaites (0-1 contre Thoune, 0-2 contre Zurich et 1-3 contre Servette). "Il y a deux mois, je m'étais décidé à rejouer au football. Je voulais avoir du plaisir et du succès. Je n'ai eu ni l'un ni l'autre", concède Vogel, qui a en plus été malade et s'est blessé récemment à une cuisse.
La presse alémanique a également fait état de ses divergences avec l'entraîneur Ciriaco Sforza. "Cela n'a pas fonctionné entre lui et moi", reconnaît-il, refusant cependant de dire si Sforza - avec lequel il s'entendait bien sous le maillot national - est l'homme de la situation ou non à GC. Vogel relève encore qu'avec l'ambiance qui règne actuellement au club, les "Sauterelles" auront de la peine à retrouver le chemin du succès.
A la question de savoir si son retour à la compétition était "un grand malentendu", l'ancien junior du FC Meyrin et joueur vedette à Eindhoven répond: "Oui, après coup on peut dire ça".
Johann Vogel entend se concentrer désormais sur son travail auprès de la relève du club zurichois (M15).

ATS