Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Malgré un contexte conjoncturel difficile, la structure de promotion économique exogène de Suisse occidentale (GGBa) a généré en 2011 des visites de 132 sociétés étrangères, un chiffre en hausse par rapport à 2010. L'Arc lémanique et le Valais sont les plus convoités.

"Une cinquantaine de sociétés se sont implantées l'an dernier. Elles ont créé environ 450 emplois en un an, un chiffre en chausse d'un tiers", a indiqué lundi le Greater Geneva Berne area (GGBa). En trois ans, plus de 1150 emplois sont prévus.

Le GGBa ne veut pas donner le détail des implantations entre ses cantons membres, Berne, Fribourg, Vaud, Neuchâtel, Genève et Valais. "Une société qui s'implante dans un canton en fait bénéficier toute une région, a déclaré le directeur général Philippe Monnier du GGBa.

Contacts et visites

Le rôle du GGBa est de générer les contacts avec des entreprises étrangères et des premières visites d'évaluation des cantons membres. "Les promotions économiques cantonales sont responsables de finaliser les implantations, et durant cette phase, la concurrence à l'intérieur et à l'extérieur du GGBa est alors inévitable", a noté l'organisme.

En 2011, 226 (187 en 2010) premières visites d'évaluation ont été réalisées dans les cantons membres par 132 sociétés (114 en 2010). Berne a attiré 41 visites, Fribourg 21, Vaud 53, Neuchâtel 13, Genève 48 et le Valais 50.

Fortes disparités

Andreas Rickenbacher, président du GGBa et conseiller d'Etat bernois, a précisé que "les six cantons membres du GGBa expriment sans équivoque leur volonté de poursuivre leur collaboration".

Dès l'année 2012, le GGba a entamé une prospection exploratoire dans une série de nouveaux marchés en mettant l'accent sur des pays - par exemple en Asie Pacifique - qui ne sont pas forcément très connus mais sur lesquels les chances de succès sont importantes. Les premières expériences réalisées au début de 2012 ont confirmé le bien-fondé de cette approche, a ajouté le GGBA.

ATS