Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Une dizaine de militants de Greenpeace ont déployé une baleine gonflable au sommet du Jungfraujoch. Sous le regard des touristes japonais habitués des lieux, l'organisation écologiste a voulu protester contre un procès qui menace de prison deux opposants nippons à la chasse à la baleine.
Arborant le portrait des deux activistes et distribuant des tracts, les militants de Greenpeace ont choisi la Journée de la mer au Japon pour sensibiliser les Suisses et le monde au sort de Junichi Sato et Toru Suzuki. Tous deux risquent un an et demi de prison pour avoir dérobé en mai 2008 dans un entrepôt un carton contenant de la viande de baleine.
Ils voulaient prouver que l'équipage d'un bateau pratiquant la chasse "pseudo-scientifique" à ce cétacé avait prélevé, pour son propre enrichissement, les meilleures pièces de viande pour une valeur de plusieurs milliers de francs suisses, affirme Greenpeace. Selon l'organisation, la subtilisation temporaire d'un carton rempli de viande de baleine ne peut justifier une peine de prison.
La motivation politique de cette procédure est évidente, précise Greenpeace. Son objectif est de briser la résistance contre la chasse à la baleine. Et Greenpeace d'accuser des représentants du gouvernement de violer l'indépendance de la justice en caviardant, au point de les rendre incompréhensibles, des dossiers du Ministère de la pêche importants pour la défense des deux protecteurs des baleines.
Le jugement est attendu début septembre. Dans 99,8% des cas, les juges japonais reconnaissent coupables les accusés, note Greenpeace.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS