Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Greenpeace France a déposé mardi une plainte après des révélations sur une possible opération d'espionnage par une société d'investigations basée à Genève pour le compte du groupe nucléaire Areva. Ce dernier affirme avoir refusé la proposition du cabinet suisse.

Greenpeace France a déposé une plainte contre X auprès du Procureur de la République de Paris, a indiqué à l'ats sa porte-parole Adelaïde Colin, confirmant une information du "Journal du Dimanche", relayée par "Le Matin". L'organisation écologiste veut que toute la lumière soit faite sur cette affaire, dont elle a eu connaissance suite à la publication de l'article.

Elle demande au Parquet de lui permettre d'accéder aux documents susceptibles de contenir des informations la concernant. La plainte porte sur "des faits d'intrusion frauduleuse dans un système informatique et de complicité et recel d'informations à caractère secret ou personnel".

Aussi d'autres ONG

Selon l'hebdomadaire français "Le Journal du Dimanche", un cabinet d'investigations genevois aurait proposé en mars dernier à Areva d'infiltrer trois ONG: Greenpeace, Transparency International et l'institut de recherche environnementale américain Worldwatch. Le journal cite un document confidentiel émanant de cette société, qui propose une telle enquête pour 40'000 à 60'000 euros par mois.

Le groupe Areva, détenu à plus de 80% par l'Etat français, affirme que l'initiative venait du cabinet genevois et dément y avoir donné suite. L'organisation Greenpeace "veut en être absolument certaine".

Si ces accusations sont avérées, "cela signifierait que le contribuable français aura, via Areva, financé l'espionnage illégal" des trois ONG, dénonce-t-elle. Greenpeace demande au gouvernement français et à la commission des finances de l'Assemblée nationale de se saisir du dossier. En tant qu'actionnaire majoritaire d'Areva, l'Etat doit exercer un contrôle.

ATS