Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Il avait perdu la finale de la Ligue des champions (en ratant un penalty) et de l'Euro (en ne convertissant pas deux occasions nettes) 2016.

Deux ans plus tard, Antoine Griezmann a été le moteur du triomphe de l'Atletico Madrid en Europa League contre l'Olmypique de Marseille (3-0).

Auteur d'un doublé - les deux premiers buts des Colchoneros -, le Français a clamé son soulagement au micro de BeIn. "J'ai repensé à tout ce que j'ai vécu depuis que j'ai quitté la maison à 14 ans (NDLR: il est originaire de Mâcon, à 60 km de Lyon). Je suis très heureux et j'espère vivre d'autres moments comme ça. On va profiter et fêter ça et puis bien préparer la Coupe du monde".

Evidemment, les mines étaient bien plus basses côté marseillais. "La mareche était trop haute", a sobrement reconnu Adil Rami. "Je pense qu'avec le premier but encaissé, c'était difficile ensuite pour nous. On devra se servir de ce match pour progresser par la suite. Il ne faut pas jouer au ballon face à eux, il faut savoir balancer, sinon on se met en danger. Et puis il y a eu un fantastique Antoine Griezmann."

"Ca me fait mal au coeur", enchérit Florian Thauvin. "Nous aurions aimé être récompensés. Face à une grande équipe, on a tout à apprendre. La sortie de Dimitri Payet nous fait mal."

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS