Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L’épidémie de grippe en 2015 a causé environ 2500 décès de plus (archives).

KEYSTONE/AP/ROBERTO PFEIL

(sda-ats)

En 2015, l’épidémie de grippe, la canicule et le vieillissement de la population ont contribué à la hausse des décès, soit 6% de plus que l’année précédente. Cela a mené à une temporaire mais exceptionnelle diminution de l'espérance de vie à la naissance.

L’épidémie de grippe printanière et la canicule estivale ont causé en 2015 respectivement près de 2500 et 500 morts de plus. Au total, la Suisse a enregistré 67'606 décès en 2015, selon la dernière statistique des causes de décès publiée mardi par l’Office fédéral de la statistique (OFS).

De plus, chaque année, le nombre total de morts augmente de quelque 500 en raison du nombre croissant de personnes âgées en Suisse, ajoute l'OFS. En 2015, l’espérance de vie à la naissance a même diminué légèrement pour un temps, ce qui n'était plus arrivé depuis 1990.

Elle était de 80,7 ans pour les hommes et de 84,9 ans pour les femmes. Par contre, en 2016, le nombre de morts est redescendu à 64'964, et l'espérance de vie a de nouveau dépassé le niveau de 2014.

Maladies cardiovasculaires

Globalement, accidents, suicide, cancer et maladies cardiovasculaires ont été les principales causes de décès en 2015. Les maladies cardiovasculaires sont toujours responsables de la plus grande part des décès dans la population (32%), notamment chez les personnes de plus de 80 ans.

Celles d’un âge moyen (40-80 ans) meurent le plus souvent des suites du cancer. Ce dernier est globalement la deuxième cause de décès (26%), en hausse par rapport à l'année précédente (+3%).

Les accidents et le suicide sont les principales causes de mortalité des 15-40 ans. En 2015, 792 hommes et 279 femmes ont mis fin à leurs jours, soit 43 personnes de plus qu'en 2014. Le nombre d'hommes décédés dans un accident de la route a augmenté par rapport à l'année précédente (+36 décès), tandis qu'il n'a pratiquement pas changé en ce qui concerne les femmes.

Parkinson et sénilité en hausse

Les autres causes de décès en progression sont la maladie de Parkinson (+21%), ainsi que la sénilité et l'affaiblissement dû à l'âge (+25%). Les décès liés à la démence ont aussi enregistré une nette augmentation (+10,5%) par rapport à 2014.

Dans le domaine des maladies cardiovasculaires, le nombre de diagnostics d'insuffisance cardiaque s'est fortement accru en 2015 (+14%). Les infections bactériennes, notamment les maladies infectieuses intestinales et les sepsis, ont augmenté seulement chez les femmes (+33%). Par ailleurs, le nombre de décès attribuables à une maladie pulmonaire a augmenté de 20% dans l'ensemble par rapport à 2014.

Le suicide assisté a été constaté pour 426 hommes et 539 femmes, ce qui représente une hausse de près d'un tiers (+223 cas). Il y a une dizaine d'années, ils étaient presque cinq fois moins.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS