Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un Grison de 54 ans est mort dans une avalanche vendredi en Engadine. Deux femmes qui l'accompagnaient lors d'une randonnée à ski sont indemnes. Le corps du quinquagénaire a été ramené en plaine dimanche seulement en raison d'un concours de circonstances malheureux.

Tous trois étaient partis du col du Julier en direction de la Jenatschhütte afin de préparer le refuge avant l'arrivée de leurs invités. Sur leur parcours ils devaient traverser un versant en pente pouvant être dangereux en raison du danger actuel d'avalanche.

Le quinquagénaire a donc conseillé à ses accompagnantes d'attendre qu'il ait franchi ce passage. Tandis qu'il progressait, une coulée de neige a dévalé la pente et l'a enseveli, a indiqué dimanche un communiqué de la police cantonale.

Les deux femmes ont immédiatement tenté de lui venir en aide, en vain car elles n'ont pu alerter les secours par téléphone portable, en l'absence de réseau. Elles ont creusé la neige et retrouvé leur compagnon de randonnée qui avait déjà perdu la vie.

Téléphone inutilisable

L'une d'elles s'est alors rendue au refuge de montagne pour contacter les secours via une ligne fixe. Comble de malchance, le téléphone ne fonctionnait pas non plus, vraisemblablement en raison des récentes fortes chutes de neige.

L'épouse du quinquagénaire ne le voyant pas rentrer a alerté la police samedi soir parce qu'elle ne pas pouvait pas le joindre, ce qui était très inhabituel. En raison des mauvaises conditions météorologiques, un vol de recherche de la Rega n'a pu décoller que dimanche matin. L'homme a pu être localisé peu après et ramené en plaine, ainsi que les deux accompagnantes.

ATS