Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les stations thermales valaisannes prévoient d'investir plus de 100 millions de francs entre 2012 et 2014. Les deux tiers seront injectés dans de nouvelles infrastructures de logement, le reste sera consacré à améliorer les infrastructures thermales.

"Ces investissements représentent une réelle bouffée d'oxygène pour le tourisme valaisan", a déclaré mercredi à Martigny Olivier Foro, directeur marketing des Bains d'Ovronnaz (VS). L'amélioration de la qualité de l'offre est une priorité en matière de thermalisme.

Dans cette optique, les six stations thermales valaisannes de Breiten, Brigerbad, Loèche-les-Bains, Saillon, Ovronnaz et Val d'Illiez ont décidé de renforcer leur collaboration. Elles entendent désormais apparaître unies sur le marché touristique.

Positionner le Valais

Cette collaboration est importante pour positionner le Valais comme destination thermale, estime le directeur de Loèche-les-Bains Tourisme Richard Hug. Surtout que le thermalisme est indépendant des saisons puisque la plupart des bains sont ouverts toute l'année.

Le thermalisme est un des rares secteurs touristiques qui gère l'ensemble de l'outil, a précisé Jean-Michel Rupp, directeur des bains de Saillon. Chaque station cherche un équilibre entre l'offre de thermalisme et le nombre de lits.

Les bains de Saillon vont ainsi construire un nouvel hôtel qui va doubler la capacité des chambres, la faisant passer à 150. Les bains d'Ovronnaz vont se doter d'un nouveau spa. Brigerbad va réaliser un espace intérieur qui lui fait défaut actuellement.

Les investissements prévus à Val d'Illiez, serviront à terminer le projet hôtelier en cours et à créer une nouvelle offre en matière de restauration. A Loèche-les-Bains, un projet d'appart-hôtel en cours doit être achevé.

ATS