Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le groupe F est celui des surprises à l'Euro. Après le succès inattendu de la Hongrie contre l'Autriche, l'Islande a conquis un point contre le Portugal.

Le Portugal a été accroché pour son entrée dans le groupe F de l'Euro 2016. A Saint-Etienne, il a concédé le nul 1-1 face à l'Islande. Nani a ouvert le score (31e), mais le Bâlois Bjarnason a égalisé (50e) pour les valeureux Islandais, qui ont ainsi récolté un point bienvenu pour leur premier match dans une phase finale.

Après un premier quart d'heure timide, avec une occasion concédée à Sigurdsson dès la 3e, les Portugais ont progressivement pris le contrôle du match. Leur technique individuelle a posé de nombreux problèmes aux Islandais qui, eux, peinaient à conserver le ballon dès qu'il arrivait en leur possession.

Le 600e but

Brillant, le portier Halldorsson, qui évolue dans le petit club norvégien de Bodo Glimt, allait retarder l'échéance. Il intervenait face à Vieirinha (18e), Nani (21e) et Ronaldo (26e). Mais la pression portugaise finissait par payer sur un centre de la droite d'Andre Gomes pour la tête de Nani (31e). La réussite du no 17 prenait une dimension à la fois historique et anecdotique puisqu'il s'agissait du 600e but marqué en phase finale de l'Euro.

Le match rebondissait dès la 50e. Sur un long centre de la droite, la défense portugaise oubliait Bjarnason au deuxième poteau. Le joueur du FC Bâle pouvait ainsi égaliser, contre le cours du jeu, sur l'une des rares incursions des siens dans le camp adverse.

Cette réussite choquait visiblement les coéquipiers de Ronaldo, qui avaient besoin de quelques minutes pour digérer le coup. Il fallait attendre la 71e pour qu'ils se montrent à nouveau dangereux, sur une tête de Nani qui flirtait avec le poteau.

Bravoure défensive

L'Islande défendait avec bravoure, s'ingéniant à réduire les espaces et surtout à ne pas laisser Cristiano Ronaldo se mettre en position de tir. Halldorsson sauvait ensuite sur une frappe de Quaresma (78e) alors que la pression rouge redevenait plus forte, puis sur une tête de Ronaldo (85e).

Son homologue, réduit au chômage technique durant presque tout le match, était mis à contribution juste après sur un tir de Finnbogason (86e). La dernière occasion était pour CR7 sur coup franc, mais l'envoi de la star échouait dans le mur.

ATS