Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Thomas Grichting, chef du groupe Mutuel, aimerait instaurer trois classes d'âge dans l'assurance maladie. Les assurés âgés entre 26 et 35 ans pourraient ainsi payer moins car actuellement cette tranche d'âge verse plus qu'elle ne coûte.

Thomas Grichting fonde sa proposition sur l'évolution de la population. Dans une interview au "SonntagsBlick", le chef du groupe Mutuel estime que la solidarité entre générations ne peut plus fonctionner de la même manière quand il y a toujours moins de jeunes et que les personnes âgées vivent toujours plus longtemps.

Le patron du groupe Mutuel estime que les moins de 25 ans pourraient bénéficier d'un rabais d'un tiers de leur prime et les 26-35 ans de 11%. A contrario, tous les autres verraient leurs primes augmenter de plus de 7,4%.

L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) examine la possibilité d'introduire des primes maladie plus basses pour les 26-35 ans. Les résultats de l'analyse sont attendus dans le courant de l'année. Santésuisse soutient aussi cette proposition.

ATS