Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Quelque 200 extrémistes de droite se sont réunis dimanche après-midi sur la prairie du Grütli pour fêter "de manière patriotique" le pacte fédéral, ont-ils indiqué. Aucun n'incident ne s'est produit, a communiqué la police cantonale uranaise.

Ce rassemblement était organisé par le Parti des Suisse nationalistes (PNOS). Des membres d'autres groupements d'extrême droite y ont aussi participé.

Les extrémistes ont agité des drapeaux, "renouvelé" le pacte fédéral et chanté l'ancien hymne national. Quatre discours ont aussi été tenus. La police cantonale était présente, mais elle n'a pas dû intervenir, a dit son porte-parole Karl Egli. Elle a filmé la manifestation afin de pouvoir poursuivre d'éventuelles infractions à la loi - par exemple à la norme pénale antiraciste.

Interdiction

Depuis la Seconde Guerre mondiale, la Société suisse d'utilité publique (SSUP), qui administre la prairie du Grütli, y interdit les rassemblements politiques. Elle doit en outre donner son aval pour toutes les manifestations qui réunissent plus de 50 personnes. Les extrémistes de droite n'avaient pas présenté de demande.

Leur manifestation a toutefois été tolérée. Le règlement d'utilisation de la SSUP ne constitue en effet pas une base légale qui pourrait justifier une intervention de la police, tant que le droit, l'ordre et la sécurité ne sont pas menacés, a expliqué Karl Egli.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS