Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Washington - Un quart des anciens détenus de Guantanamo se sont engagés dans des activités à caractère terroriste après leur libération, selon la Direction du renseignement américain. La prison américaine compte encore actuellement 174 prisonniers.
Au 1er octobre, 598 détenus avaient été libérés. Parmi eux, 150, soit 25%, sont soupçonnés d'avoir pris les armes au sein de groupes insurgés ou de s'être engagés dans des activités terroristes telles que la conduite d'un réseau, le financement du terrorisme ou le recrutement.
Treize des 150 anciens détenus soupçonnés d'activités terroristes sont morts, 54 sont à nouveau en prison, le reste étant toujours en liberté.
Lors de son entrée en fonctions, M. Obama avait fixé à janvier 2010 la date-butoir pour la fermeture du centre de détention mais il a ensuite renoncé à cette échéance en raison de l'ampleur de la tâche laissée par son prédécesseur George W. Bush.
La prison de Guantanamo, située sur une base navale américaine à Cuba, compte actuellement 174 prisonniers, dont trois ont été condamnés et 58 sont placés en détention illimitée, sans procès. Plusieurs dizaines ont été transférés et libérés dans des pays tiers.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS