Toute l'actu en bref

Lara Gut et Mikaela Shiffrin se sont neutralisées en géant à Kronplatz. La Tessinoise et l'Américaine se sont classées respectivement 4e et 5e d'une course remportée par l'Italienne Federica Brignone.

Lara Gut n'a ainsi repris que cinq points à Mikaela Shiffrin au classement général, où l'Américaine tient désormais la corde avec 130 points d'avance. Un écart qui devrait toutefois s'inverser ce week-end à Cortina d'Ampezzo, où la Tessinoise retrouvera "ses" disciplines de vitesse.

En attendant, Lara Gut a livré un géant correct, mais sans plus à Kronplatz. Elle a commis des erreurs au cours de ses deux manches. Et pour une fille qui prône généralement l'attaque, elle a affiché une certaine prudence sur certains passages d'une piste, il est vrai, redoutable.

Cela explique pourquoi Lara Gut, tout comme Mikaela Shiffrin d'ailleurs, n'a pas réussi à se mêler à la lutte pour la victoire. Celle-ci est revenue à Federica Brignone qui, après un début de saison compliqué, a renoué avec brio avec le succès.

Devant son public, la native de Milan s'est imposée avec 55 centièmes d'avance sur la Française Tessa Worley, la no 1 mondiale de l'hiver en géant. Le podium a été complété par une autre Italienne, Marta Bassino. De quoi réjouir les spectateurs de Kronplatz, qui accueillait pour la première fois la Coupe du monde.

Grande première pour Camille Rast

Derrière Lara Gut, les autres Suissesses ont réussi de belles choses. Et même de très belles choses pour Camille Rast, qui a franchi un cap important dans sa prometteuse carrière. La Valaisanne de 17 ans s'est classée à un bluffant 9e rang, entrant pour la première fois dans les points à l'occasion de sa cinquième sortie en Coupe du monde.

Partie avec le dossard 44, Camille Rast a réussi une première "perf" en prenant la 23e place de la manche matinale. Puis, alors que certaines se seraient contentées d'assurer, la skieuse de Vétroz est repartie à l'attaque sur le second tracé, dont elle a même signé le troisième chrono.

Tout aussi prometteuse, mais déjà bien établie sur le circuit, Mélanie Meillard (18 ans) s'est classée au 16e rang. Un résultat correct pour la Neuchâtelo-Valaisanne, sachant qu'elle s'était qualifiée de justesse pour la seconde manche (29e).

A l'inverse, la Zurichoise Simone Wild n'a totalement pas confirmé son bon premier parcours (10e), rétrogradant au 13e rang final. La vraie déception helvétique du jour concerne toutefois Wendy Holdener. La slalomeuse schwytzoise, qui n'y arrive décidément pas en géant, a dû se contenter de la 23e place.

ATS

 Toute l'actu en bref