Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'humoriste Guy Bedos a été relaxé lundi par le tribunal correctionnel de Nancy. Il était poursuivi pour avoir injurié l'ancienne ministre Nadine Morano lors d'un spectacle.

Le procureur avait requis une peine d'amende contre le comédien de 81 ans qui avait qualifié de "connasse" et "salope" en octobre 2013 à Toul (Meurthe-et-Moselle) la députée européenne (Les Républicains) et conseillère régionale de Lorraine.

Le tribunal, tout en jugeant recevable l'action de Nadine Morano, a estimé dans ses attendus que les propos litigieux étaient volontairement "exagérés dans le but de renforcer l'effet comique", a indiqué le greffe.

Guy Bedos "s'est adressé à l'élue comme il le fait, en des termes aussi corrosifs, pour d'autres personnes du monde politique, quel que soit le bord auquel elles appartiennent", ajoute encore le tribunal.

ATS