Toute l'actu en bref

Manifestants palestiniens déchirant la photo du nouveau président étasunien Donald Trump à Hébron.

KEYSTONE/AP/NASSER SHIYOUKHI

(sda-ats)

Des centaines de manifestants palestiniens ont affronté vendredi des soldats israéliens à Hébron en Cisjordanie occupée. Ils sont sortis dans la rue à l'occasion d'un défilé commémorant un massacre commis en 1994 par un colon israélien.

Les soldats ont tenté de disperser la manifestation à l'aide de grenades lacrymogènes et assourdissantes. L'armée d'occupation a également déployé des camions aspergeant les manifestants d'une eau pestilentielle. Les Palestiniens ont répliqué en lançant des pierres.

Des colons israéliens vivant retranchés dans le centre de la ville de Hébron ont jeté des pierres en direction des manifestants.

La manifestation a été organisée pour commémorer l'anniversaire du massacre commis le 25 février 1994 un colon israélien, Baruch Goldstein, qui avait tué à l'arme automatique 29 Palestiniens et en avait blessé plus de cent autres à l'intérieur du Caveau des Patriarches. Le terroriste israélien était mort lynché.

Ce lieu saint vénéré par les juifs et les musulmans se trouve à Hébron, en Cisjordanie, un territoire palestinien qu'Israël occupe depuis près de 50 ans en violation du droit international.

Poudrière

Hébron est une poudrière où 500 colons israéliens vivent retranchés sous haute protection de l'armée israélienne au milieu de 200'000 Palestiniens. Les colonies israéliennes dans les territoires palestiniens occupées sont considérées comme illégales par l'ONU.

La ville est l'un des épicentres des violences qui ont coûté la vie à 252 Palestiniens, 36 Israéliens, deux Américains, un Jordanien, un Erythréen et un Soudanais depuis le 1er octobre 2015 dans les Territoires palestiniens, à Jérusalem et en Israël, selon un décompte de l'AFP.

ATS

 Toute l'actu en bref