Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Les nuisances causées aux Alpes suisses par l'héliski sont bien plus fortes que les avantages apportés par cette luxueuse pratique. Convaincues de ce fait, 14'000 personnes ont signé la pétition contre l'héliski remise à l'Office fédéral de l'aviation civile (OFAC).
Vêtus et équipés en skieurs, des représentants de l'ATE, de Mountain Wilderness, de Pro Natura et du WWF Suisse ont demandé, sur fond de bruit d'hélicoptère en pleine ville de Berne, une interdiction de l'héliski en Suisse. Il s'agit aussi, selon eux, de supprimer les places d'atterrissage à l'intérieur et à proximité des réserves naturelles.
Tous les pays voisins ont interdit ou fortement limité la pratique de l'héliski, selon Pro Natura. En Suisse, on enregistre chaque année près de 15'000 vols touristiques vers les 42 places d'atterrissage existantes. Plus de la moitié d'entre elles se trouvent dans une zone faisant partie de l'Inventaire fédéral des paysages d'importance nationale, a précisé l'organisation.
Pour les 14'000 pétitionnaires, la Suisse ne doit pas être un "hélidorado". Selon eux, les activités de loisirs inutiles et génératrices de pollution devraient être bannies des montagnes.
Pour les auteurs de la pétition, cela n'a aucun sens de protéger des paysages et d'y autoriser en même temps des activités humaines qui les dégradent fortement.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS