Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les cas d'hépatite A ont doublé en un an. Il est toutefois possible de se faire vacciner contre cette maladie.

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

Le nombre de cas d'hépatite A enregistrés en Suisse a nettement augmenté en 2017: deux fois et demi plus de cas ont été déclarés que l'année précédente. Les hommes, en particulier à Zurich et au Tessin, sont trois fois plus touchés que les femmes.

Il est probable que cette hausse chez les hommes soit liée à la flambée observée dans toute l'Europe parmi les hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes (HSH), peut-on lire dans le Bulletin de l'Office fédéral de la santé publique lundi. Les personnes présentant un risque élevé d’infection, comme les HSH ou les personnes voyageant dans des pays où l'hygiène est insuffisante, peuvent se protéger en se faisant vacciner.

Deux fois plus d'hospitalisations

En 2017, le nombre d'hospitalisations a doublé comme le nombre de cas déclarés. Pour retrouver des chiffres similaires, il faut remonter à 2009.

Ces dernières années, la fréquence des cas a diminué en Europe et en Amérique du Nord comme en Suisse. Cependant, on enregistre toujours des flambées locales.

L'hépatite A est transmise par contact direct d'une personne à une autre ou, le plus souvent, indirectement par des aliments contaminés ou de l'eau souillée. L'hépatite A est présente dans le monde entier, surtout dans les pays aux normes d'hygiène lacunaires.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS