Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

En Suisse, seule une personne fortunée sur deux pense que ses héritiers sauront maintenir les avoirs de la famille en l'état. Avec les Japonais, les Suisses sont ainsi ceux qui font le moins confiance à leurs descendants.

Malgré leur scepticisme, 96% des Helvètes lègueront leur fortune à la prochaine génération, selon les résultats d'un sondage du gérant de fortune Barclays Wealth publié lundi. L'enquête révèle en outre que les personnes qui ont gagné elles-mêmes leur argent sont plus heureuses que celles qui ont hérité.

Pour ce sondage, Barclays Wealth a interrogé 2000 personnes dans 15 pays. En Suisse, 100 personnes fortunées ont participé à l'enquête.

ATS