Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Hôpital de Bienne: un nouveau bâtiment plutôt qu'une rénovation

Le conseiller d'Etat Pierre Alain Schnegg, en charge de la santé, voit d'un bon oeil le projet biennois de construction d'un nouveau hôpital (archives).

KEYSTONE/ANTHONY ANEX

(sda-ats)

Le Centre hospitalier Bienne veut construire un nouveau bâtiment plutôt que de poursuivre sur la voie de la rénovation du site actuel. La décision implique un déménagement dans un lieu notamment bien desservi par les transports publics.

La société est décidée à construire un nouveau bâtiment dans les meilleurs délais. Le financement sera assuré par des fonds propres et des emprunts. Une part importante proviendra du crédit de projet de 84,7 millions de francs accordé par le Grand Conseil en 2011 pour rénover l’hôpital et qui n’a pas été utilisé jusque-là, ont indiqué jeudi le gouvernement bernois et le Centre hospitalier Bienne.

Le projet de rénovation du centre, lancé il y a une dizaine d’années et approuvé en mai 2016, est suspendu depuis fin 2017 pour évaluer de nouvelles options. L’hôpital a réalisé une étude de faisabilité au premier semestre 2018 pour envisager d’autres sites et se faire une idée de la viabilité et du financement d’un nouveau bâtiment.

Déplacement

Le choix du site n'est pas encore arrêté, mais une conclusion s'impose d'ores et déjà: "Une construction moderne dans un lieu bien desservi par les transports est préférable à la rénovation partielle des bâtiments situés au milieu du quartier Beaumont, difficile d’accès", écrivent la société d'exploitation et l'Etat de Berne.

Ces derniers rappellent que le projet initial de rénovation portait sur 125 millions de francs. Ce montant ne couvrirait d'ailleurs pas les besoins actuels, si l'option avait été maintenue, précise le communiqué. En effet, est apparue entre-temps la nécessité de réhabiliter l'aile sud (pour les soins aigus), pour plus de 100 millions.

Satisfaction de Schnegg

Le Centre hospitalier Bienne mentionne encore la nécessité d'investir dans des "bâtiments respectueux des principes de durabilité, sans perdre de vue les possibilités de développement". Dans sa démarche, il a reçu le soutien du canton de Berne, via la Direction de la santé publique (SAP).

Elu francophone au gouvernement, le conseiller d’Etat Pierre Alain Schnegg, en charge du SAP, se montre convaincu par l'option retenue. "Un nouveau bâtiment à un endroit central et facilement accessible est un investissement important pour le paysage hospitalier du canton de Berne", s'est-il réjoui, cité dans le communiqué.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.