Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La tente et la yourte des grévistes de l'Hôpital de la Providence à Neuchâtel ont été démontées et séquestrées par la police mercredi matin. Les syndicats exigent toujours du groupe Genolier des engagements fermes, notamment en matière de respect de la CCT 21.

Après avoir mis à disposition des places de parc dans l'enceinte de l'hôpital pour installer le piquet de grève, la direction de la Providence a déposé plainte pour violation de domicile, a indiqué le syndicat Syna dans un communiqué. Et mercredi à l'aube, la police est venue procéder au démontage de la tente et de la yourte des grévistes.

Dans un communiqué, la police cantonale précise que la plainte pour violation de domicile a été déposée le 13 décembre dernier contre des responsables des syndicats Syna et SSP-VPOD. Les 22 et 24 décembre, les deux entreprises ayant monté les tentes ont été invitées à les retirer sans délai, ce qu'elles n'ont pas fait.

D'où l'opération de démontage et séquestre entreprise mercredi. Cette intervention visait à mettre fin à la violation de domicile et non à l'exercice d'un droit de grève ou de manifestation, précise la police cantonale. Ces droits doivent cependant être exercés sans en violer d'autres, écrit-elle.

Patients renvoyés

Porte-parole de La Providence, Benoît Couchepin a expliqué à l'ats que l'hôpital avait proposé aux syndicats en séance de conciliation un délai jusqu'au 31 décembre pour quitter les lieux, ce qu'ils ont refusé. En outre, des patients qui venaient aux urgences ont été renvoyés par les grévistes qui leur expliquaient que l'hôpital était fermé. Une procédure pénale est en cours à ce propos.

Les syndicats contestent cette version. Les grévistes "se sont toujours tenus à disposition de leur employeur pour répondre aux besoins vitaux des patients et ceci avec tout le professionnalisme qu'on leur connaît", rappelle Chantal Hayoz, secrétaire centrale de Syna, dans un communiqué envoyé mercredi soir.

En matière d'emploi et de durée des engagements pris par Genolier, l'exécutif ne dispose de rien d'écrit et de précis, affirment les syndicats, qui exigent des garanties par écrit. Le groupe privé est tenu de garantir les emplois actuels de l'ensemble des employés de la Providence et il doit renoncer à toute externalisation.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS