Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Pour la première fois, les hôpitaux suisses ont mesuré en 2009 et 2010 la fréquence des infections après une opération chirurgicale. Elle s'avère légèrement plus élevée dans les hôpitaux helvétiques que dans les établissements allemands.
Ainsi, après une appendicectomie, le taux d'infection à la sortie d'hôpital était de 1,5% en Suisse contre 1,3% en Allemagne. Le taux le plus élevé d'infection est enregistré après une chirurgie du côlon (10,4% en Suisse, 8% en Allemagne).
Les taux d'infection après les chirurgies cardiaques et orthopédiques (hanche et genou) n'ont pas encore pu être évalués, car il faut attendre jusqu'à douze mois après l'intervention.
Plus de 24'000 opérations ont été examinées dans 75 hôpitaux suisses, dont tous les hôpitaux universitaires, précise l'Association nationale pour le développement de la qualité dans les hôpitaux et les cliniques (ANQ) dans un communiqué. L'enquête a été réalisée en collaboration avec SwissNOSO, spécialistes de l'hygiène hospitalière.
Ces mesures se poursuivront au cours des années à venir et feront l'objet d'une deuxième analyse l'automne prochain, indique encore l'ANQ. Les responsables de l'enquête n'ont pu être joints mardi par l'ATS pour donner une appréciation de ces résultats.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS