Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'Hôpital neuchâtelois a dévoilé son plan stratégique qui doit garantir l'équilibre entre le Haut et le Bas du canton. La Chaux-de-Fonds accueillerait le pôle chirurgical et oncologique, Neuchâtel le pôle mère-enfant et de l'appareil locomoteur.

Parallèlement, ces deux sites conserveraient un service de soins intensifs, des urgences ainsi que des blocs opératoires ouverts 24 heures sur 24, a annoncé Claudia Moreno, la présidente du conseil d'administration de l'Hôpital neuchâtelois (HNe). Une décision qui devrait rassurer la population des Montagnes, qui redoutait un démantèlement du site de La Chaux-de-Fonds.

Site unique

Après cette phase de transition qui garantit l'équilibre entre les deux sites, l'objectif reste de réaliser un hôpital unique de soins aigus à l'horizon 2022. Le plan stratégique ne mentionne pas sa localisation. Ce projet à long terme doit permettre à l'HNe de réaliser des économies et de faire face à la concurrence.

"Nous attendons un signal politique", a souligné le directeur de l'HNe Laurent Christe. L'exemple neuchâtelois illustre la tendance observée en Suisse vers une concentration des activités hospitalières dans un nombre restreint d'établissements.

Ce plan stratégique a été remis au Conseil d'Etat qui va s'en inspirer pour sa réforme du paysage hospitalier neuchâtelois, en particulier pour répartir les missions hospitalières. La balle sera ensuite dans le camp du Grand Conseil.

ATS