Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le chef de la diplomatie luxembourgeoise Jean Asselborn a profité de sa visite en Suisse pour faire un crochet vendredi au centre-pilote de Zurich où sont testées les procédures d'asile accélérées. La crise migratoire a été évoquée avec Simonetta Sommaruga.

La cheffe du Département fédéral de justice et police (DFJP) a loué à son hôte, qui dirige aussi dans son pays le ministère de l'immigration et de l'asile, les nouvelles procédures en la matière en Suisse, "plus rapides, plus justes et moins chères". Elles permettront de renforcer la crédibilité de la politique suisse en matière d’asile, selon les termes du communiqué du DFJP.

Plusieurs représentants des autorités cantonales et communales zurichoises ont participé à la visite. La ville de Zurich poursuivra son engagement, notamment avec la construction d’un nouveau centre de la Confédération sur le site du Duttweiler-Areal, à Zürich-West.

Mme Sommaruga a également informé le ministre luxembourgeois de l’avancement des travaux législatifs de mise en œuvre de l’article sur l’immigration et de l’examen qui aura lieu au parlement. Les propositions faites récemment par l'Union européenne de repenser l'actuel système dit de Dublin ont également été discutées.

Crise migratoire oblige, l'application de l'accord conclu entre l'UE et la Turquie pour enrayer l'afflux de demandeurs d'asile dans les îles grecques a également été évoquée par les deux ministres.

Samedi, Jean Asselborn se rendra au festival international de cinéma Visions du Réel à Nyon, où sera projeté le documentaire "Foreign Affairs", dont le ministre luxembourgeois est l'un des protagonistes.

ATS