Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La force du franc a entraîné un recul marqué des nuitées en août dans l'hôtellerie suisse. Le secteur a accusé une baisse de 6,3% par rapport au même mois de l'an dernier à 3,9 millions de nuitées. Les conditions météorologiques mitigées du mois ont également été ressenties.

Le recul a atteint un taux de 9,4% pour les visiteurs étrangers, soit 229'000 nuitées de moins à 2,2 millions, a indiqué jeudi l'Office fédéral de la statistique (OFS). Les hôtes suisses ont pour leur part généré 1,6 million de nuitées, ce qui correspond à une diminution de 1,9%.

Le nombre de nuitées total de janvier à août 2011 affiche une diminution de 1,7% à 25,4 millions. Sur la même période, la demande étrangère baisse de 2,8% à 14,5 millions de nuitées, alors que la demande indigène a légèrement baissé de 0,2% à 10,9 millions.

Moins d'Européens

Les touristes européens étaient nettement moins nombreux à venir sur sol helvétique en raison de la force du franc. Ils affichent une baisse de 12% par rapport à août 2010.

A l'instar de l'Europe, le nombre de nuitées d'hôtes provenant des Etats-Unis a fortement reculé. Avec une baisse de 6,4%, le pays affiche le plus fort recul absolu de ce continent.

L'absence des Européens est toutefois nuancée par une hausse de 3,3% du côté asiatique. La Chine (sans Hong Kong) génère une augmentation des nuitées supplémentaires de 65%, soit la plus forte hausse absolue de tous les pays.

Villes favorisées

Au niveau des régions touristiques, les Grisons affichent la plus grande diminution, soit un recul de 7,3%. Le Tessin a enregistré 13% de nuitées de moins, le Valais 6,8% et la région lémanique 7,8%.

Les villes ont connu en revanche une hausse des nuitées entre janvier et août en comparaison à la même période l'an dernier. Dépendantes du tourisme d'affaires, elles sont moins sensibles au franc fort.

ATS