Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Paris - L'hôtel Le Crillon, prestigieux palace centenaire de la place de la Concorde à Paris, a été vendu à un membre éminent de la famille royale d'Arabie Saoudite. La stratégie du nouvel acquéreur, qui n'a pas souhaité que son nom soit connu, sera annoncée ultérieurement.
Le Crillon, chef-d'oeuvre de l'architecture du 18e siècle, compte 147 chambres et suites et emploie environ 360 personnes. Le vendeur est le Groupe du Louvre, filiale du fonds américain Starwood Capital. Son pôle hôtellerie gérera encore l'hôtel pendant six mois à un an pour le nouveau propriétaire, a-t-il précisé jeudi.
Le prix se monterait à 252 millions d'euros auxquels s'ajouteraient entre 50 et 80 millions pour la rénovation, selon des sources proches du dossier - soit plus de 400 millions de francs au cours actuel. L'acheteur serait une entreprise du prince Mitab Ben Abdalah ben Abd al-Aziz Al Saoud, fils du roi d'Arabie saoudite.
Un autre hôtel parisien est détenu par un prince saoudien, le prince Al-Walid: le George V, exploité par la chaîne canadienne Four Seasons. Quant à Starwood Capital, il a déjà cédé cet été les murs d'un autre monument du luxe parisien: le Lutetia, hôtel emblématique de la rive gauche, vendu au groupe israélien Alrov.
Spécialisé dans l'immobilier et l'hôtellerie de luxe, Starwood possède Le Crillon depuis le rachat en 2005 de l'ex-empire Taittinger. Celui-ci comprenait aussi les hôtels Concorde à Paris ou Martinez à Cannes, et un pôle hôtellerie économique rebaptisé depuis Louvre Hotels (chaînes Kyriad et Campanile notamment).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS